Vous êtes ici :   Accueil > Transmission du caractère "couleur de l'oeil" chez la drosophile
  
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://escaut.portail-svt.com/data/fr-articles.xml

Grâce aux informations extraites du document, montrez que l'on peut affirmer que la différence phénotypique concernée n'est pas due à un seul gène.

Document : On croise deux races pures de drosophiles, la première à oeil rouge vif, la seconde à oeil rouge brique.

En F1, on obtient 100% de drosophiles à oeil rouge brique.

On réalise alors un croisement test entre une femelle F1 et un mâle à oeil rouge vif. On obtient une descendance constituée de 75% d'individus à oeil rouge vif et 25% d'individus à oeil rouge brique.

Réponse :

La génération F1 présente 100% de phénotype rouge brique, donc le phénotype rouge brique est dominant et le phénotype rouge vif est récessif.

Le croisement test permet de révéler les différents types et les proportions de gamètes produit par la F1. Les proportions sont de 50%-50% si la différence phénotypique ne dépend que d'un seul gène. Or ici, les proportions sont de 75%-25%. Donc on peut affirmer que la différence phénotypique relative à la couleur de l'oeil est due à au moins deux gènes.


Date de création : 24/04/2006 - 18:20
Dernière modification : 04/12/2018 - 11:14
Catégorie : Cahiers de textes -
Page lue 25706 fois


Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...