Vous êtes ici :   Accueil > Formation d'asques chez un ascomycète
  
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://escaut.portail-svt.com/data/fr-articles.xml

Expliquer, à l'aide de schémas commentés, les mécanismes conduisant à la formation des différents types d'asques observés.

Document 1 :

Neurospora est un champignon ascomycète haploïde dont le cycle de développement est très comparable à celui de Sordaria. On connaît une souche mutante de Neurospora, dite [His-], dont la caractéristique est de nécessiter la présence d'histidine (un acide aminé) dans le milieu de culture pour pouvoir se développer. La souche sauvage de Neurospora, capable de se développer dans un milieu sans histidine (milieu minimum), est dite [His+]. Ce caractère est déterminé par un couple d'allèles, notés H+ et H-.

Document 2 :

On croise une souche [His+] avec une souche [His-]. Les asques obtenus avec leurs spores encore en place sont cultivées sur un milieu minimum, sans histidine. Le résultat, observable après quelques jours, est schématisé ci-dessous.

neurospora.gif

Réponse en cours d'écriture.

Date de création : 12/10/2007 - 22:54
Dernière modification : 12/10/2007 - 22:54
Catégorie : -
Page lue 17209 fois
Précédent  
  Suivant


Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...